hygiène de vie de l'écrivain
Défi écriture

Comment adopter une hygiène de vie inspirante quand on est écrivain: 6 axes à considérer

Au secours: c’est les vacances!

La semaine prochaine s’annonce tendue niveau hygiène de vie. En effet, mon homme sera en vacances. Puisque nous n’avons pas prévu de partir de Paris, il y a fort à parier que les choses se dérouleront comme d’habitude.

Ce weekend, nous allons traîner un peu. D’abord vendredi soir devant une série. Puis nous nous lèverons en fin de matinée samedi. Un dîner avec des amis est planifié pour samedi soir. Dimanche la grasse matinée s’étendra jusqu’en début d’après-midi. Jusque ici, somme toute un weekend assez classique.

Mais le drame commencera à partir de dimanche soir. Je le sens venir, sans pouvoir l’arrêter. Et ça m’inquiète.

Fatidiquement, puisque nous n’aurons pas besoin de mettre de réveil à sonner lundi matin, nous allons en profiter pour nous coucher un peu plus tard. Puis nous lever un peu plus tard.

En milieu de semaine prochaine, nous aurons carrément basculé.

Le lever de soleil nous indiquera qu’il est temps d’aller nous coucher. Les enfants des voisins qui rentreront de l’école vers 16h en profiteront pour nous réveiller avec leurs jeux sur le palier.

Nous continueront comme ça jusqu’au dimanche suivant.

Lundi matin mon homme repartira au travail avec quelques heures de sommeil dans les pattes. Il rentrera fatigué, et sa semaine de vacances n’aura alors pas vraiment servi à le reposer. Il lui faudra plusieurs jours pour se re-caler.

De mon côté, puisque je n’ai pas vraiment d’obligation en ce moment, je devrai trouver la motivation pour ne pas me laisser dériver plus longtemps.

Mon hygiène de vie quotidienne

Mais je dois être honnête avec vous. Mon hygiène de vie ne laisse pas seulement à désirer pendant les vacances de mon homme. Ce serait vraiment dégueulasse pas sympa de lui mettre ça sur le dos.

Le consensus général s’accorde sur ces points:

  • Couchez-vous tôt
  • Levez-vous tôt
  • Mangez un bon petit déjeuner
  • Faites des repas sains de manière générale
  • Pratiquez une activité physique régulière
  • Accordez-vous des sorties, des balades et des activités divers
  • Évitez de sombrer dans la solitude

J’avoue sans sourciller que sur 7 de ces recommandations, seulement une figure au palmarès de mon hygiène de vie.

Je ne me lève pas tôt et je me couche rarement avant 1h du matin. Je ne prends pas vraiment de petit déjeuner et j’ai toutes les peines du monde à me remettre au sport. En revanche, mon alimentation est quelque chose d’important pour moi, je fais très attention à ce que je mange.

Je sors rarement pour aller me balader. Mes moments d’inspiration, je les puise dans la lecture, les jeux vidéos et les séries. Une carte d’abonnement à la salle de sport m’attend sagement dans le fond de mon sac.

Il est où d’ailleurs ce sac?

Les écrivains sont tous des alcoolos

Néanmoins, je pose une question.

On imagine souvent les grands écrivains comme des gens solitaires, cloîtrés et même alcooliques ou drogués pour pousser la caricature jusqu’au bout.

Mais en réalité: une bonne hygiène de vie ne serait-elle pas la clé des écrivains à succès?

Est-il possible, et surtout plus efficace, de se prendre en main? Mettre en place des activités, principes de vie et routines saines? Cela jouerait-il sur notre capacité à stimuler la discipline que demande l’écriture, la motivation et l’inspiration?

Ou bien sommes-nous obligés de nous jeter en pâture à la Muse anarchique, en mode sinistrose, pour aller puiser toute la noirceur et la douleur de notre âme pour écrire un bon livre?

Que font mes mentors?

Cette question très sérieuse, j’ai voulu y répondre d’abord toute seule. J’ai commencé par aller voir les réseaux sociaux des écrivains et des artistes que j’admire pour me faire une idée.

Effectivement, j’ai pu constater que bon nombre des personnes que je considère comme mes mentors affichent une hygiène de vie saine. Certains depuis longtemps, certains y sont venu petit à petit, d’autres viennent juste de s’y mettre.

Dans tous les cas, la courbe de leur notoriété et de leur réussite semble trouver une certaine corrélation avec des changements dans leur hygiène de vie. Si je voulais faire court, je dirai que plus ils ont de succès, plus ils ont l’air en bonne santé.

Outre le fait que leurs revenus probablement à la hausse puisse expliquer ces changements parfois impressionnants, je me demande s’il ne s’agit pas d’une prise de conscience.

Un genre de déclic qui leur a fait comprendre que, en prenant soin d’eux-même, ils pourraient bien accomplir des choses encore plus grandes que ce qu’ils ont déjà fait.

Le sport

Ils semblent, en outre, trouver leur équilibre dans le sport. Je ne suis pas spécialement surprise car la pratique d’une activité physique régulière demande de la motivation, de la discipline et de la persévérance.

Là où je suis par contre restée un peu bête, c’est sur la fréquence de cette caractéristique. 75% d’entre eux sont concernés.

Evidemment, ils affichent aussi beaucoup leur vie sociale, sorties et événements liés à leur activité. Ce qu’il y a a retenir de ce côté là, c’est que pour être un artiste ou un écrivain célèbre, il faut être capable de tenir la distance. Être en forme, énergique et serein.

Une hygiène de vie digne d’un écrivain célèbre

C’est dans la suite de la méthode “Atelier d’écriture” de Laure d’Astragal que mes questionnements sur la relation entre hygiène de vie et écriture ont définitivement trouvé réponse.

Voici les 6 axes à considérer pour devenir un écrivain productif, talentueux, inspiré et inspirant.

Se respecter

Si vous voulez devenir un écrivain talentueux, respectez-vous.

Accordez-vous des pauses, des balades, des moments de bonheur avec vous-même, des instants de joie avec des gens que vous aimez.

Prenez également soin de votre sommeil et de votre alimentation.

Votre corps doit refléter votre ambition. Prenez soin de vos mains car elles sont votre outil de travail le plus précieux. Adoptez une hygiène corporelle saine et soignez votre apparence.

S’affirmer

Vous n’êtes pas un écrivain raté à qui on donnerait la pièce pour manger. Vous êtes un écrivain talentueux, charismatique, étonnant et inspirant. Incarnez la vision de l’écrivain que vous voulez devenir, affirmez haut et fort votre statut et faites-le savoir.

Informez votre entourage de votre projet. Dites leur franchement quelles attitudes vous souhaitez développer pour y arriver. Demandez-leur de respecter votre travail et de veiller à vous laisser tranquille pendant vos séances d’écriture.

S’organiser

En revanche, les autres ne devraient pas pâtir de vos décisions ni de votre ambition.

Si vos enfants comptent sur vous pour les emmener à leurs activités, respectez vos engagements. Si cela menace votre projet, trouvez une autre solution. Mais ne les privez pas de leur bonheur à eux pour satisfaire les vôtres.

Expérimentez une nouvelle organisation pour que chacun trouve sa place. Ajustez au fur et à mesure pour que tout le monde y trouve son compte.

Organisez-vous et planifiez vos obligations avec soin.

Cultivez l’humilité

Ce n’est pas parce que vous vous respectez, vous affirmez et vous organisez qu’il faut prendre la grosse tête.

Vous entamez tout juste un parcours qui se révélera riche en émotions et en apprentissages. En outre, vous allez rapidement découvrir toute l’immensité de la connaissance à votre portée.

Il vous arrivera de vous sentir comme “connecté à des forces créatrices supérieures” dans les moments d’inspiration. Malgré tout, même si vous devenez l’auteur du prochain best-seller mondial, vous n’atteindrez jamais la connaissance universelle.

Ce n’est pas un jugement de valeur: personne n’aura jamais assez d’une vie pour tout apprendre, tout voir, tout savoir.

Respectez votre art

Vous êtes là pour donner vie à un grand projet: écrire un livre et devenir un écrivain célèbre. Votre ambition mérite de tenir une place de choix dans votre quotidien. On ne devient pas écrivain en se penchant sur la question une fois de temps en temps.

De la même manière, vous devez construire et choisir un environnement propice à l’écriture. Aménagez-vous un endroit dédié à votre art. Oubliez le coin de table qu’il faudra débarrasser au bout d’une heure pour manger ou le bout de canapé encombré et inconfortable.

Soignez votre posture pour écrire: tenez-vous droit, dans une position digne et confortable. Profitez de la lumière du jour.

Mettez en place votre rituel d’écriture

Installez-vous chaque jour à la même heure avec les mêmes gestes.

Préparez de quoi vous désaltérer pendant votre séance, évitez par contre les grignotages.

Coupez votre téléphone et vos réseaux sociaux. Les ambiances calmes et silencieuses seront en général plus propices à la concentration.

Allumez une bougie parfumée ou de l’encens si le cœur vous en dit. Instaurez une séance de méditation avant de vous mettre à écrire, ou quelques étirements pour faire circuler le sang.

Cet instant d’écriture doit devenir un rendez-vous quotidien que vous honorerez avec impatience, précisément et méthodiquement.

Si vous n’avez pas encore commencé à écrire votre livre, prenez dès à présent vos habitudes d’écriture en vous concentrant sur vos carnets personnels.

Nouvelle hygiène de vie

Afin d’honorer cette prise de conscience, je vais de mon côté mettre en place une nouvelle hygiène de vie.

Des horaires plus strictes, une activité physique régulière et surtout l’aménagement de mon domaine d’écriture.

Jusque ici, j’écrivais principalement sur ma table de salle à manger, ou sur mon canapé. Mais c’est décidé: mon projet doit trouver sa place dans mon quotidien.

Et vous? Quelle hygiène de vie allez-vous mettre en place pour prendre votre place d’écrivain? Exprimez-vous en commentaire!

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 16
  •  

2 commentaires

  • Tiphaine, de Suis l'Élan

    Hygiène de vie plutôt potable forcée par mon fils XD Bonne alimentation, levée tôt, promenade quotidienne… Par contre, je travaille une fois qu’il dort donc je me couche très tard ^^’

    J’espère réussir aussi à me trouver un rythme plus sain quand je serai rentrée de vacances, et j’aimerais aussi réussir à m’installer un tout petit coin bureau dans notre yourte ! ^^

    • Elodie

      Ah oui les enfants ça met du rythme à priori c’est sûr! Cet après midi j’ai bougé les meubles pour me faire de la place. Une petite table carrée à côté de la bibliothèque dans le salon. Il y a environ un an, j’avais installé tout un coin dans la chambre où il y a vraiment de l’espace supplémentaire, mais je n’y allais jamais au final car l’endroit, même aménagé, ne m’inspirait pas. C’est au cœur de la pièce de vie principale que je me sens le mieux. Dans une yourte, j’imagine que le minimalisme est de rigueur, surtout avec un enfant! Mais je suis sûre que tu sauras être imaginative 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre d'obtenir gratuitement votre Concentré de Motivation pour réaliser votre rêve: Devenir écrivain!